Ils doivent être informés qu`ils peuvent demander des conseils juridiques s`ils ne sont pas d`accord avec la décision. Si le demandeur se trouve dans les catégories A à D mentionnées aux pages 1-2 et suivantes de la présente politique, et si l`évaluation de l`enfant et de la famille indique que l`enfant est un enfant dans le besoin, l`autorité locale devrait procéder à une évaluation des droits de la personne afin de déterminer si le défaut de fournir un soutien conduirait à une violation des droits de l`homme de la famille en vertu de la Convention européenne des droits de l`homme ou de leurs droits issus de traités de la Communauté européenne (s`ils sont un ressortissant de l`EEE – voir le lien au verso de ce document). Lorsqu`on évalue qu`un soutien ou une aide doit être fourni, il faut le faire régulièrement et le travailleur social responsable doit se tenir informé de tout changement dans la situation de la personne. S`il y a une forte possibilité de tels besoins tels que décrits ci-dessus, une évaluation de l`enfant et de la famille devrait être entreprise. Lorsqu`un demandeur a adressé au ministère de l`intérieur une demande d`asile (fondée sur l`article 3 de la Convention européenne des droits de l`homme) et qu`il attend qu`il soit déterminé, il peut être admissible à l`hébergement et au soutien financier du ministère de l`intérieur en vertu de l`article 95 Loi sur l`immigration et l`asile 1999. Dans de telles circonstances, l`autorité locale doit renvoyer le demandeur à l`équipe des départs volontaires du Bureau à domicile, qui peut être en mesure d`aider au coût des vols. Lorsqu`un demandeur a informé un travailleur social pendant l`évaluation qu`il a une demande d`immigration en instance, le travailleur social doit obtenir le consentement du demandeur pour demander des progrès sur sa demande afin de déterminer le motif sur lequel la demande a été faite, en utilisant la déclaration de vérité et le consentement formel au formulaire de demande de renseignements signé par le demandeur. Toute décision de fournir un logement temporaire urgent ou de subsistance financière en attendant l`évaluation doit être convenue au niveau de l`accès au panel de ressources (ARP) ou du directeur adjoint en cas d`urgence. La décision de la Commission sera communiquée par écrit à la famille. Les travailleurs sociaux devraient donc demander à la famille de fournir des preuves documentaires qui montrent qu`ils ne peuvent pas sécuriser n`importe où convenable pour vivre, ou qu`ils ne peuvent pas répondre à leurs coûts quotidiens essentiels de la vie, bien qu`ils soient en mesure de sécuriser un endroit pour vivre. Les travailleurs sociaux doivent déterminer si la famille peut être dite résidente du Kent ou d`une autre autorité locale. En interrogeant les membres de la famille, les travailleurs sociaux devraient explorer, aussi pleinement que possible, les sources d`aide et de soutien existantes dans la Communauté, les groupes bénévoles, les groupes religieux, les réseaux sociaux, etc.

Alors que le soutien à l`hébergement et/ou le soutien financier est en cours, les travailleurs sociaux travailleront avec les familles pour s`assurer que les familles cherchent à résoudre leur dénuement par l`intermédiaire du Home Office et/ou de l`emploi. Toute décision de fournir un logement ou un soutien financier pour les motifs de la NRPF doit être ratifiée au niveau du sous-directeur et sujette à examen le plus tôt possible par l`accès au panel de ressources.